Virtualiser un serveur Windows

Ils se font de plus en plus rares, mais on trouve encore des vieux serveurs physiques qui peuvent être compliqués à réinstaller. Une étape simplifiant la vie des administrateurs réseaux est la virtualisation. Avec cette technique de migration, vous allez transformer votre serveur physique en serveur virtuel appelé aussi VM comme virtual machine.

L’ancien serveur sous Windows pourra devenir plus rapide et sera sauvegardé de manière fiable et pratique. Vous pouvez le virtualiser pour ensuite l’importer sur un hôte Hyper-V sur lequel vous pourrez lui attribuer plus de mémoire ou d’espace disque. Cette conversion s’appelle aussi P2V et est également valable pour virtualiser un ordinateur sous Windows 7.

Téléchargez et installez l'utilitaire gratuit Disk2vhd

Le logiciel Disk2vhd de Sysinternals existe depuis 2009 et fonctionne toujours très bien pour convertir un serveur. Vous pouvez le télécharger à cette adresse : Disk2vhd

Une fois le fichier zip décompressé, lancez l’exécutable disk2vhd.exe et cochez les cases : « use vhdx » et « use volume shadow copy ».

Sous la ligne VHD File Name, sélectionnez un disque dur externe que vous décocherez en dessous puis cliquez sur « Create » pour obtenir la fenêtre suivante :

Etant donné que cet utilitaire fonctionne avec les clichés instantanés, les utilisateurs peuvent continuer à utiliser le serveur même s’il faut leur bloquer l’accès aux données pour éviter de perdre les dernières modifications des documents. En fonction des performances du serveur, cette opération peut être longue. Dans l’exemple ci-dessus, la conversion a été lancée à 12h45 et se terminera vers 21h ! Autant dire, qu’il était temps de le migrer…

Une fois le processus terminé, vous aurez un fichier image au format vhdx qui pourra être attaché à un nouveau serveur virtuel en sélectionnant l’option « utiliser un disque dur virtuel existant. »

Attention à bien configurer les paramètres réseaux et éteindre l’ancien serveur avant d’allumer le nouveau pour éviter un conflit. Au premier démarrage, pensez à désinstaller les pilotes de l’ancien serveur qui n’ont plus d’utilité et pourraient même provoquer des instabilités sur votre VM.

Laisser un commentaire

ESPACE PUBLICITAIRE

DERNIERS ARTICLES...

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs conseils !